RIGVI 71 - RAPPORT MORAL de l'activité en 2010

Publié le par Sophie Marie DELOUIS

 

logoRigvi_3_bv1.jpg

 

CHAUFFAILLES ( Saone & Loire)

 

 

 

Here_star_1.jpg

 

 

 

 

RAPPORT MORAL

POUR L’ANNEE 2010

(du 1/1/2010 au 17/11/2010)

 

17 novembre 2010

RIGVI Plaq 1 leger

 

              

Mesdames, messieurs, chers amis, je vous remercie de votre présence à cette assemblée générale qui se trouve être la dernière de notre association mais qui marque également l’étape d’une réelle reconnaissance des possibilités en informatique des seniors actifs de nos villages.

 

  PLAN

I.  Introduction : RIGVI71 et le projet initial de 2007

II. L’action de RIGVI71 en 2010

2.1. Les raisons de l’arrêt de RIGVI71

2.2. Les Bases de notre activité en 2010

2.3. Evolution de l’activité des personnes âgées de RIGVI71 en 2010

2.4.  Quelques chiffres : heures réalisées, âges des adhérents, villages concernés

III. Des perspectives encourageantes pour le suivi de RIGVI71

3.1. Quatre raisons de croire que le réseau d’amis autour de l’utilisation d’Internet vont se développer

3.2. L’Equipe actuelle de RIGVI71 créé un CyberCafé à la disposition des seniors résidant au Belvédère de Chauffailles.

IV.  Conclusion de ce bilan : Une démonstration de la possibilité des seniors à vivre le présent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I.  Introduction : RIGVI71 et le projet initial de 2007

Ce Rapport moral de l’activité de l’année 2010 est particulier puisque notre association va être dissoute aussi vais-je l’introduire en le resituant  par rapport au projet initial de 2007.

1.1 Nos motivations ont évolué sous l’influence du terrain.

 

Si le  projet initial était d’établir un réseau intergénération via internet :

Quelle a été l’évolution dans la motivation des objectifs de départ ? Pourquoi voulions nous « Faire vivre un Réseau Intergénération Via Internet » ? AlainPoyet 1 leger

Au départ : modestement elle était de rapprocher les grands parents de leurs petits enfants en banalisant l’usage de la visio-conférence

Première évolution: Rendre les seniors qui le souhaitaient autonomes dans leurs pratique de l’informatique

Il fut rapidement évident que des seniors 65 à 85 ans dans nos villages devaient d’abord apprendre à s’y reconnaître dans la planète informatique qui était à 100 lieues de leurs planète de vie, et que par respect pour eux il était souhaitable de faire un pont entre les deux planètes et de leur donner des bases solides pour qu’ils s’y retrouvent …. Attention : pas des bases techniques mais des bases pratiques de création et d’organisation du travail.

GF Genevieve PC 1b legerEn faisant des cours individuels, il fut rapidement évidents que ces seniors que d’aucuns assimilent aux handicapés (mentaux ou moteurs, cela n’est pas précisé) acquéraient une autonomie des les premières leçons pour des taches modestes et que cette autonomie se développait naturellement pour des taches de plus en plus complexe.

Ces « personnes âgées » nous ont parlé du bénéfice de leur engagement courageux dans l’apprentissage de l’informatique …. AlbDesbat_PC_oct08_leger.jpgChers amis, vous pourrez visiter à nouveau notre blog dans le chapitre « recherches » et dans tous les chapitres de réalisations pour en savoir plus.

Affirmons ici de ce que l’usage de Internet est un droit pour tous, les seniors de la campagne brionnaise ne doivent pas être exclus. En s’initiant à la pratique de l’informatique, Ils contribuent à leur manière à cet aspect de la politique du canton qui est de  donner usage à l’informatique au plus grand nombre ; ce sont pour rappel : la cyber-base depuis 3 ans et aujourd’hui le libre accès du public à Internet dans le PIMMS.

Seconde évolution : Permettre à l’association RIGVI71 d’apporter une contribution à la lutte contre nos difficultés économiques

Dans cette période de guerre économique : les seniors actifs de RIGVI71 (60 à 87 ans) assurent,  de fait, un rôle économique majeur dans nos villages par leur activité bénévole d’assistance affectueuse et active : auprès de leurs parents seniors dépendants et/ou du 4° âge, auprès de leurs enfants : travaux, repas, garderie des petits enfants, et dans de nombreuses associations sportives, culturelles et de loisirs dans lesquelles ils ont pris des responsabilités. Sur les 100 adhérents à RIGVI71 80 sont impliqués dans des associations et ont pourtant trouvé le temps d’apprendre l’informatique.

A RIGVI71 nous avons souhaité participer ensemble comme des résistants à cette guerre économique et l’action choisie fut de contribuer à une bonne image nationale et internationale du Brionnais en en montrant la réalité d’une campagne innovante sur les plans associatifs, de l’artisanat et de l’industrie. Nous avons in fine déposé 89 dossiers de ces activités sur notre blog.

Une étude de Google a monté que notre blog était vu par 670 personnes par jour en moyenne.

Enfin, un aspect positif de cette action est le fait que 43 ordinateurs ont été achetés par les membres de RIGVI71 entrainant une activité de service après vente bénéfique pour les entreprises de service informatique locales.

Le rôle d’acteurs majeur des seniors dans le paysage local de nos villages s’est vu renforcé dans l’esprit de nos élus, Leur capacité à apprendre et à maîtriser l’informatique ne peut être remise en cause ni aux yeux des seniors eux-mêmes ni à ceux de leurs enfants et petits enfants.

Nous n’avons fait que nous mettre à niveau de ce qui existe au Canada.

Nous avons coopéré avec le Réseau d’Information des Aînés du Québec. Plus précisément je fais partie de leur Conseil d’Administration et je participe aux réunions de ce conseil tous les mois par visio-conférence.

A RIAQ, ce sont aussi des seniors (faut-il dire des personnes âgées)  qui  gèrent cette association : la plus importante du Québec pour les seniors.

Il arrive fréquemment le dimanche que nous nous consultions via la visio-conférence sur un point ou un autre de nos activités …. Ou sur l’avancement de l’automne sur la palette de couleurs des arbres de nos forêts.

Cette action sur 3 ans a été possible d’abord car elle correspond à un besoin. Et que sa logistique a été saine : une « mission » précisée,  un suivi administratif et financier rigoureux, une « production » : la formation initiale et complémentaire de qualité, des moyens informatiques adéquats en particulier l’accès au réseau haut débit (ce qui fut impossible à St Laurent en Brionnais) et des ordinateurs de même niveau que ceux qui étaient achetés par les seniors. Une communication satisfaisante localement par un soutien sans failles de Saint Maurice puis de Chauffailles et du Canton de Chauffailles.

 

1.2. Nous ne pouvons passer sous silence un aspect très négatif : l’émergence d’arnaqueurs n’hésitant pas à exploiter l’inexpérience des seniors pour tenter de leur vendre des ordinateurs d’occasion pour  le prix d’un neuf, sans que cela ne soit signalé sur la facture, sans aucune garantie écrite ni sur le matériel ni sur l’origine des programmes de fonctionnement. Nous demandons à tous ici d’être vigilants à conseiller les candidats à l’achat de matériels.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

II. L’action de RIGVI71 en 2010

 

 

2.1. Les raisons de l’arrêt de RIGVI71

Les objectifs globaux de l’équipe de RIGVI71 ont donc été suivis et pourtant RIGVI va s’arrêter.

 

J’en explique ici brièvement les raisons

Le village de La Chapelle sous Dun où j’habite a la malchance d’avoir attiré l’attention des services publics au début des années 2000 sur le fait que la fermeture des mines de charbon dans les années soixante avaient peut-être été trop rapides pour ne pas présenter de danger pour la population.

De nombreuses observations ont été réalisées sans que les résultats en soient communiqués aux autorités locales avant 2004. Depuis cette date et sans que cela soit infirmé depuis, il a été constaté que de nombreuses galeries existaient sous la portion de la route CHARLIEU-LA CLAYETTE passant dans le bourg et sous la rue allant vers le « lac de la mine » et que 4 des maisons à l’entrée du bourg étaient touchées dans une proportion modeste de leur surface au sol : 5% à 18%.

Or il a été décidé de consolider la portion de la route CHARLIEU-LA CLAYETTE, d’ignorer le danger de la route allant vers le lac de la mine et d’expulser les habitants des 4 maisons, en les dédommageant avant de détruire leurs demeures.

En juin 2010, suite à une altercation de voisinage portant sur la destruction de ma maison directement concernée, j’ai eu un malaise cardiaque suivi de deux autres malaises et ma santé est devenue très fragile. J’ai choisi de rejoindre ma famille dans le midi et d’étudier, avec le Conseil d’administration, quelle suite à donner à RIGVI71.

Le Conseil a envisagé plusieurs possibilités et a finalement décidé de dissoudre l’association.

Sans structure associative propre, Les objectifs de RIGVI71 vont se développer sous d’autres formes, nous l’évoquerons en dernière partie de ce rapport après avoir fait le point de l’activité de l’association de janvier à ce jour : 17 novembre 2010.

 

 

2.2. Les Bases de notre activité en 2010

Un local « idéal »

Dès janvier deux magnifiques outils de travail nous ont été proposés par la municipalité de Chauffailles et par La Communauté de Commune du Canton de Chauffailles.

C’est un local bien chauffé et vaste : 3 pièces une cuisine et des sanitaires en plein Centre Ville : La municipalité a mis à l’épreuve notre motivation puisque ce local n’ayant pas été utilisé depuis plusieurs mois son aspect se trouvait défraichi. Les adhérents de RIGVI71 ont relevé le défit et se ont mobilisé leurs compétences pour tout mettre à neuf en huit jours.

Lorsque je parle de compétences, je pense à l’électricité, la peinture, la tapisserie … et la pâtisserie … que de bons souvenirs ! ! !

Une pièce pour le secrétariat et l’accueil, une pièce pour les cours individuels et l’autre pour les cours collectifs et les réunions …. Le rêve :nous pouvions nous rassembler, mieux nous connaître , mieux travailler chacun à notre rythme.

C’est aussi un système composé d’une télévision grand écran et d’un ordinateur. Cet outil, idéal pour les cours collectifs (maximum 7 personnes) permet un apprentissage concret, pas à pas à toute une équipe. Cette pédagogie s’adresse néanmoins à des personnes qui connaissent déjà les bases de l’informatique. Un support de cours détaillé les aide sur place et chez-elles après le cours.

Nous avons aussi utilisé cet outil pour des cours de deux ou trois personnes, à

leur demande.

 

Une adhésion à la Fédération Française des Aînés Ruraux

Notre ambition était de coopérer parmi les institutions de seniors pour bénéficier de structures déjà éprouvées et pour apporter notre originalité .

Madame Hastrich, dynamique présidente de la Fédération de Saône et Loire a compris notre démarche et nous avons initialisé des projets de « bien vieillir avec l’informatique pour tous ». Malheureusement  nous avons du nous désengager en raison de la fermeture de RIGVI71.

 

Le dévelopement d’une coopération avec Cyber-bases et les Familles rurales avait été prévu.

 

Une nouvelle formatrice à RIGVI71 .

Ancienne décoratrice de profession, Madame Marchand s’est parfaitement intégrée dans la démarche pédagogique de l’association . Elle a franchi le pas de la formation à la réalisation de cartes animées et de clips vidéo. Un petit groupe de seniors internautes ayant assimilé les bases de la pratique informatique travaillent régulièrement avec elle.

 

2.3 Qui sont les adhérents de RIGVI71 en 2010  et Combien d’heures ont-elles été réalisées ?

 

v     Evolution de l’activité des personnes âgées de RIGVI71 en 2010

La demande de formation initiale est toujours très forte : depuis septembre , de nouvelles personnes se sont inscrites tout en sachant que RIGVI71 allait disparaître ;  depuis fin octobre, nous continuons à les accompagner sans demander de participation aux frais …et en Octobre, le Maire d’un village du Canton nous a contacté pour organiser une formation avec des administrés de son village, mais cela était hélas trop tard.

Nous avons dirigé des personnes vers l’association des « familles-rurales »

 

Les « jeunes » inscrits dans les 12 derniers mois suivent pas à pas la formation de base basée sur la réalisation de petits objectifs d’abord simples …. Nous observons la même « douleur » les deux premières heures d’immersion » dans la planète informatique et la même passion d’apprendre et de réussir par la suite.

Cette année, les adhérents sont souvent venus en couple ou en petits groupes d’amis qui partageaient   par ailleurs d’autres activités.

 

Les « vieux » ayant débuté il y a trois ans ont très souvent cherché par eux-mêmes, et en réussissant, des possibilités d’Internet que nous n’avions pas abordées à RIGVI71 telles que les achats et ventes par Internet, l’exploration des diverses possibilités de correspondre par viso-conférence, la consultation des comptes bancaires, les jeux en ligne, les achats de billets de transport. A RIGVI, nous avons simplement aidé ces personnes à « débuguer » certaines situations …

Nous avons constaté que « les vieux » se consultaient souvent entre, directement ce qui est la définition même d’un « réseau » .

L’analyse des tableaux d’activité et le « bouche à oreille »montre qu’il y a eu relativement peu d’abandons de l’informatique parmi les personnes qui ont débuté à RIGVI71, moins de dix.

Plus de 50% des « vieux » se sont inscrits pour des compléments de formation sur trois axes principaux complémentaires de leurs propres recherches :

  1. tout revoir de la formation pour mieux en maîtriser les différents aspects,
  2. apprendre par la pratique des « mini gestions de projets » incluant la conception abstraite du projet et sa mise en œuvre de A à Z en incluant différentes techniques. Tels que la comptabilité sur Excel, La réalisation d’articles du Blog, la réalisation de cartes artistiques fixes incluant maquettage, textes et dessins.
  3. La réalisation de clips vidéo animés sous la direction de Madame Marchand. 15 clips ont été réalisés par les élèves de Madame Marchand 

Cette activité de RIGVI71 a pu se développer, pleine de promesses, et débuter un rayonnement sur le Canton parce que nous étions « portés » par nos élus du canton de Chauffailles,  toujours tendrement attentifs à nos idées et à nos besoins. Nous ne parlons pas ici des aspects financiers puisque les adhérents de RIGVI71 ont toujours trouvé naturel de participer aux frais de fonctionnement à raison de 1€ l’heure. Le suivi étant professionnellement assuré par A. Ducreux, Trésorière, et par son adjointe N. Demurger.

Mes accidents de santé, Présidente et principale formatrice ont donné un coup d’arrêt dans nos perspectives d’avenir, nous obligeant à renoncer à suivre les voies de soutien complémentaires proposées par Monsieur le Député Nesmes.

Nous avons donc limité notre activité à la gestion du présent en réalisant malgré tout en dix mois plus d’heures que l’an passé en douze. Cela a pu se faire grâce à la compréhension des adhérents et au dévouement du Conseil d’Administration et de Madame Marchand .

 

 

v    Quelques chiffres : heures réalisées, âges des adhérents, villages concernés

Le tableau ci-dessous donne une idée précise de l’activité de l’association et indirectement de l’attente des personnes âgées dans le domaine de la pratique de l’informatique

 

Nombre d’heures réalisées en 2009 et 2010 (voir le tableau)

2010 Heures 1

 

 

A partir de juin, la durée des cours a souvent été limitée à 1h30. Mais nous avons donné des cours tous les jours sauf le dimanche.

 

 

 

 

Ages des adhérents actifs en  2008, 2009 et 2010 (voir le tableau)

2010 Ages 1

 

 

 Les personnes intéressées par l’activité de RIGVI71 sont indiscutablement des « personnes âgées ».

  En 2010, les plus de 70 ans représentent le tiers de ceux qui se sont inscrits ou re-inscrits en 2010.

  Le nombre de nouveaux inscrits est légèrement supérieur dans la tranche 60 -70 ans.

 Sauf exceptions nous n’inscrivons pas à l’association de personnes de moins de 55 ans.

 

 

 

  Villages concernés par les adhérents actifs en 2010  (voir le tableau)

2010 Villages 1

 

 

 

Le nombre de villages concernés reste modeste (15) ce qui nous laisse à penser qu’un grand travail d’incitation à la pratique d’internet reste à faire, même tenu compte du fait que Les « Familles –Rurales » et Cyber-Base, proposent également des formations

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

III. Des perspectives encourageantes pour le suivi de RIGVI71

 

Nous rappelons ici  que notre contrat moral vis-à-vis des élus qui nous ont fait confiance dans notre période difficile comportait deux volets :

L’un économique : que notre activité soit économiquement équilibrée sur le plan de son fonctionnement :

L’argent mis de coté à titre de sécurité à la Caisse d’Epargne et la vente de nos machines sera intégralement utilisé pour permettre à des seniors de notre Canton de bénéficier des services de Internet

 

L’autre d’une « production originale » : mettre des seniors « en selle » sur Internet.

 

Ces deux aspects du contrat débouchent aujourd’hui sur 5 axes en prolongements immédiats de l’action de RIGVI71

 

L’arbre est coupé en surface, mais, de  ses racines profondes, rejaillissent de vigoureuses jeunes pousses.

 

3.1. Quatre raisons de croire que le réseau d’amis autour de l’utilisation d’Internet va se développer

1.  Des coopérations informelles entre les adhérents de RIGVI71, les anciens et les plus jeunes.  Depuis l’été dernier, je me suis efforcée de développer des relations interpersonnelles liées à l’activité informatique entre des adhérents qui ne se connaissaient pas auparavant … et en les incitant à se contacter directement par téléphone et par courriel. Cette entraide entre les différents membres de RIGVI71 est un fait « banal ».

 

2.   Le « groupe des filles » qui se nomment également « brigade ».

Ce sont cinq  seniors de fortes personnalités complémentaires et qui se sont connues grâce à RIGVI71. Toutes sont créatives en informatique, avec un gros avantage sur la maîtrise de la création de cartes animées chez Madame Marchand. Toutes ont de nombreux engagements outre l’activité Informatique …. Vous pourrez admirer sur le blog de RIGVI71 les poupées Frimousse réalisées pour l’UNICEF par Andrée, ou, sur ce même blog, le diaporama de photos du village de St Maurice réalisé par Geneviève. Leur entente dépasse la pratique de l’Informatique elle inclut une disponibilité de service exceptionnelle dont nous avons tous profité et  aujourd’hui  pour la décoration de cette salle.
Son activité informatique va se poursuivre, il ne peut en être autrement. Plusieurs se sont engagées dans l’action CyberCafé  du Belvédère.

 

3.  Le « groupe des « dames de la TOUR ».

Ce nom est trompeur car dans cette équipe de 6 personnes, on compte deux ménages : mari et femmes sont venus ensemble travailler à la maîtrise des bases de l’informatique et de Internet.

Ce qui caractérise ce groupe : la bonne humeur et  la fantaisie qui ne cachent pas un engagement dans l’organisation des fêtes de Charlieu. Tous les ans, lors des « Les royalties » les habitants défilent dans les rues déguisés de costumes français des anciens temps. Ils viennent admirer des « familles régnantes » dont le siècle change d’année en année. Les costumes ont été réalisés par des couturières hors pair, championnes de la rigueur des détails historiques et du petit point « comme autrefois. L’ensemble des costumes, réalisés depuis des années peut-être visité dans La vieille Tour de Charlieu.

Coté Informatique, cette équipe est venue « en bloc, rejoindre notre association. Elle  n’a pas son pareil pour :

-         nous inonder de clips esthétiques ou parfois un peu coquins,

-         réaliser des bouquets de fleurs virtuelles,

-         contacter les enfants, les frères et sœurs en visio-conférence,

-         faire des albums de photo.

Son activité informatique va se poursuivre, il ne peut en être autrement. Plusieurs se sont engagées dans l’action CyberCafé du Belvédère.

 

3. Une activité Informatique au sein du GRS de Chauffailles

On ne présente plus le Groupement des Retraités Sportifs de Chaufailles (GRS) fort de 500 adhérents. Jean-Louis Michel, brillant président jusqu’en septembre 2101 et Marie Andrée Labrosse sont les auteurs principaux des articles GRS sur le Blog de RIGVI71. Le nouveau président et son bureau disent avoir été impressionnés pour les résultats de notre association, montrant l’appétit de certains seniors pour l’apprentissage de l’informatique. Il a donc décidé d’ajouter une section « informatique » aux 13 activités sportives du GRS. L’étude des objectifs, et des moyens logistiques est en cours et devrait déboucher en début de l’an 2011. Les GRS de Chauffailles va créer son propre blog vers lequel le Blog de RIGVI posera un lien

 

3.2. L’Equipe actuelle de RIGVI71 créé un CyberCafé à la disposition des seniors résidant au Belvédère de Chauffailles

 

L’objectif de base :

Ilest un retour aux sources de RIGVI71 : permettre à des papis et mamies de joindre leurs enfants par visio-conférence. Cela sera possible dans une salle de cette résidence-foyer pour Seniors (Le Belvédère) salle nommée Cyber Café.

Sur le plan du fonctionnement, nous n’apprendrons pas l’informatique aux résidents du Belvédère, nous ferons à leur place les manœuvres qui permettront d’avoir accès aux services de Internet.

Une coopération est prévue avec la Médiathèque de Chauffailles.

 

Point de l’avancement de ce projet :

Moyens techniques :

Le CCAS de Chauffailles a libéré une salle, et en rafraichira les tentures.

La municipalité  fait actuellement installer une liaison à Internet Haut Débit. La Communauté de Commune, projette d’étudier les possibilités de donner accès à Internet à tous les appartements de résidents intéressés via la technique WIFI.

L’équipement matériel constitué ce jour d’une télévision grand écran plat  relié par un câble HDMI à un ordinateur portable et d’une caméra vidéo, ont été offerts par RIGVI71. Ce matériel devrait être complété d’une imprimante, peut-être d’un autre portable toujours offerts par RIGVI71.

Les petites fournitures seront données par l’Amicale du Belvédère.

Moyens humains :

Au Belvédère, Mademoiselle Auclair, Résidente  elle-même, et animatrice a donné son accord quand à la pertinence de ce projet , et à l’écoute des autres résidents susceptibles d’être intéressés.

v     Au CCAS, Madame Lamure, Responsable de la Résidence, a confirmé la pertinence du projet avec le soucis d’offrir aux résidents des activités concrètes d’ouverture permettant de maintenir des liens avec leurs amis et leurs familles. Pour elle, l’utilisation d’internet devrait être bien accueillie par les familles des résidents. Madame Lamure, soutenue par Madame Bignon, Maire de Chauffailles et Conseiller Général et en collaboration avec notre association, met tout en œuvre pour que le Cybercafé soit opérationnel, à titre expérimental, fin novembre 2010.

 

v     A RIGVI71, une quinzaine de seniors, ayant débuté leur pratique de l’informatique il y a moins de trois ans, se sont montrés volontaires pour être les tuteurs des papis et des mamies  intéressés au Belvédère. Déjà bien pris par des responsabilités et familiales et dans diverses associations bénévoles, ils s’organiseront par roulement à assurer des permanences quelques heures par semaine. Monsieur J.L. Michel, membre de RIGVI71 depuis le début et ancien président du GRS a accepté de coordonner les engagements de l’équipe des seniors-tuteurs et les besoins des résidents-candidats internautes.

 

v     Chez les résidents, Le 15 novembre, six résidents sollicités par Mademoiselle Auclair et Madame Lamure, avaient déclaré leur intérêt pour ce CyberCafé et sont rencontrés deux fois dont une avec les futurs seniors-tuteurs.

 

L’inauguration de ce CyberCafé est prévue le 25 novembre 2010 sous le haut patronage de Monsieur Martelin, Président de la Communauté de Commune du Canton de Chauffailles, de Madame Bignon, Conseiller Général de Saône et Loire et Maire de Chauffailles et de Monsieur le Député Nesmes qui présidera cette Manifestation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IV. En Conclusion de ce bilan : Une démonstration de la possibilité des seniors à vivre le présent

   

 

Cette action menée avec vous tous, chers amis est plus qu’une expérience, c’est une démonstration des possibilités des seniors de nos villages du Brionnais en Saône et Loire.

Notre  réalisation doit être abordée dans la forme et l’esprit :

Pour nous aider à garder notre autonomie il est bien de  nous permettre de vivre notre présent

Donc d’envisager un avenir à construire encore

Comme me disaient des jeunes malades gravement atteints si vous m’aidez à apprendre et si j’y arrive c’est que j’ai un avenir.

 

Vivre le présent c’est être encore capable de donner "quelque chose" aux  autres dans son milieu naturel :  la famille les voisins et pour certains dans un réseau humain social national voire  international.

L’informatique et Internet permettent cette communication :  un sang qui fait vivre toute société humaine, grande ou petite. Les hommes inséparables de leur société.


RIGVI71 a montré que cette technique était une ouverture pour les seniors.  

 A une approche économique psycho-technique de la vieillesse, nous nous choisissons,  avec de nombreux praticiens, une démarche économique socio-psychologique pragmatique.

 

RIGVI71 sous sa forme actuelle va cesser mais notre vécu de vieilles personnes qui a soutenu l’action  va continuer à démontrer sa pertinence sous de nouvelles formes qui nous remplissent de joie avec vous tous ici. D’autres seniors prennent la relève.

 

Revenons au bilan de ces trois années :

J’exprime ici ma profonde reconnaissance, à titre personnel, pour votre accueil dans ce Brionnais, votre accueil qui m’a permis de vous connaître et d’apprécier au combien votre générosité … les personnes âgées ne souffrent que très rarement de solitude dans nos villages. Pour une élite, vous, le plaisir d’apprendre est réel surtout s’il est motivé par le soucis de « rester dans le coup ». L’ordinateur et Internet vous est devenu indispensable.

Cette action de trois ans n’aurait pas été possible sans  la passion de servir des élus de ce canton de Chauffailles, qui nous ont accompagnés en semblant parfois surpris de notre fringale de vivre nous aussi le présent avec passion.                                  

 

 Je vous remercie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article