RAPPORT MORAL DE L'EXERCICE 2008

logoRigvi_3_bv1.jpg

 
adresse : rigvi71@yahoo.fr

   

Rapport moral de l’Exercice 2008


lors de l'Assemblée Générale du 4 mai 2009

 

S. Delouis,  Présidente

 

 

   

Retour à la page d'accueil du blog, cliquer ici

 



 

Chers sociétaires et amis qui avez pris à cœur d’être présents aujourd’hui 4 mai 2009 pour la toute première Assemblée Générale de RIGVI 71 je vous exprime toute la reconnaissance du bureau pour votre soutien.

Ce rapport moral vise à présenter en toute transparence ce qu’a été le fonctionnement de l’association en 2008.

 

Ce rapport moral est un document officiel, je suivrai le plan suivant :

 

  1. Le rappel des valeurs de l’association RIGVI 71
  2. Les rapports de l’Association avec son environnement humain
  3. Le déroulement des activités
  4. Le rapport avec les adhérents
  5. Le travail des bénévoles
  6. Nos projets
 
 

1. Rappel des valeurs de l’association

 

Les valeurs référentes :

L’Article 2 de nos statuts précise que l’objet de RIGVI 71 «    Est de favoriser, développer et promouvoir la banalisation de l’usage d’Internet pour aider toute personne en situation d’isolement en zones rurales, et principalement, les seniors. »

 

La rédaction de cet objet parle d’Internet, certes, mais  de « développer » favoriser, promouvoir ; elle parle aussi de « banalisation de l’usage » c'est-à-dire de « viser à donner l’autonomie »  et cela « principalement pour des seniors en zones rurales ».

 

Ce programme est loin du simple apprentissage de l’Informatique qu’il soit initial ou complémentaire ; il vise davantage à aider les seniors que nous sommes à prendre leur place dans leur époque ; à ne pas être déconnectés ; à maintenir un dialogue intergénérationnel quelle que soient les distances :  avec les « mails »,  la visio-conférence, un  blog, les recherches et démarches administratives sur Internet.

 

Pour que cette action soit possible il était nécessaire de prendre réellement conscience de ce que les seniors sont chacun d’eux,  riches de plus d’un demi-siècle d’expériences et que chacun d’eux  équilibre aujourd’hui sa vie sur un réseau de personnes :  famille, amis, voire animaux de compagnie.

 
 

De même, une zone rurale ne peut se définir autour d’un seul village mais plus tôt par un réseau de villages ayant entre eux des liens privilégiés.

L’association RIGVI 71 ne pouvait se développer sans être reconnue,  de fait, dans les réseaux humains du village et des villages voisins.

 

L’association RIGVI 71 s’inscrit aussi dans le domaine des usages d’une technologie :  « l’informatique » pratiquée par des seniors que nous sommes ;  ce domaine est partagé par d’autres organismes ou associations françaises qui poursuivent leurs recherches, leurs expériences. Pour se développer RIGVI 71 se devait, dès la première année de prendre contact et de se faire connaître afin de « grandir ensemble, voire de servir mieux ensemble ».

 

Enfin, RIGVI 71 n’est pas une abstraction philosophique mais bien une entité juridique ayant du matériel informatique, un siège social dans un local, dans un village. Cette première année RIGVI 71 a pu fonctionner grâce à une équipe qui a assuré les taches de secrétariat, d’installation et de maintenance du matériel, de suivi financier et de formation. L’association a fonctionné grâce à l’adhésion annuelle de ses sociétaires et à leur participation à chaque activité. Nous dirons aussi que l’aide financière  du Conseil Municipal, Conseil Général et de deux mécènes lui ont permis d’envisager différentes actions sans angoisse.

 

OoO

 
   

2. Les rapports avec l’environnement

 

v      L’environnement c’est d’abord le village de St Maurice :

Nous avons été chaleureusement intégrés parmi les 21 associations du village, et cités sur le site web du village avec un lien informatique vers notre blog.

RIGVI 71 a organisé une porte ouverte en février 2008 et participé en septembre à la fête du village en tenant un stand où des sociétaires se sont remplacés pour assurer un accueil et la présentation de ses activités.

 

 

v      En 2008, 18 villages ont été directement concernés par l’activité proposée par RIGVI 71 :

 
   

St Maurice :18 adhérents ; Canton de Chauffailles : 34 ; Canton de La Clayette : 20 ; Autres cantons : 3

 
 

L’analyse de la répartition des sociétaires par tranches d’âge est la suivante :

70 ans et plus : 22 ;  60 à 69 ans : 26 ;  Moins de 60 ans : 9 .

Un très petit nombre de « jeunes » ce sont des cas particuliers de personnes qui nous ont sollicités et qui n’auraient pas fait appel à des entreprises commerciales ; nous réaffirmons notre éthique de ne pas faire de concurrence déloyale aux entreprises commerciales ; nous veillons à respecter cette conduite.

Nous avons été obligés de différer 18 inscriptions sollicitées en raison de l’étroitesse du local.

 

 

           Villages2008a01.jpg  TranchesAges2008a.jpg  


 

v      L’environnement de la Saône et Loire

Sur le plan local nous avons été très honorés de la reconnaissance du Service Handicap et Gérontologie du Conseil général de Saône et Loire où Mademoiselle Sylvie DECAILLOT nous a proposé de poser notre candidature pour l’attribution d’une bourse  attribuée pour encourager les actions innovantes en faveur des personnes âgées.

 

Monsieur NESMES, Député de Saône et Loire, nous a marqué son soutien en acceptant de présider en février 2009 l’action « L’image vraie des Brionnais » (déroulée en 2008).

 

Iil nous est agréable de souligner ici le soutien particulier de Madame le Maire de Chauffailles Marie Christine BRIGNON et de Monsieur le Président de la Communauté de Communes : Monsieur MARTELIN.

 

Nous devons notre implantation à St Maurice à Monsieur LAVENIR au début de 2008 et notre développement à Monsieur BASSEUIL Maire actuel de St Maurice ainsi qu’au Conseil Municipal.

 

Parmi les associations locales, Le Groupe des Retraités Sportifs (GRS) en la personne de son Président Jean Louis MICHEL nous a particulièrement aidés en nous invitant à plusieurs reprises à présenter RIGVI 71 aux 450 sociétaires du GRS et en s’inscrivant lui-même à l’Association.

 
 

v      Rapport à l’environnement sur le plan national

Avant même la création de l’association, en 2007, une ONG de PARIS : Internethon-AFNET dirigée par Monsieur Marc GALLAIS-HAMONNO avait compris l’enjeu social de notre projet en le soutenant par un don de 5 micro-ordinateurs (pentiums 3 et 4) qui nous ont permis de démarrer. Au-delà de ce cadeau de départ, M. GALLAIS-HAMONNO a su être notre ambassadeur auprès des meilleures sphères spécialisées dans notre domaine.

 

Les associations s’intéressant comme nous,  aux désirs de communication et d’information des seniors actifs bénévoles via l’informatique n’ont pas à ce jour d’organisme de tutelle ; il était pourtant nécessaire de communiquer pour être positionnés  parmi les institutions connues et reconnues dans le même domaine d’intervention que le notre. Nous avons-nous même été contactés pour faire part de nos activités.

Nous remercions ici ces partenaires et en particulier :

 

Mme Julie BAILLEUL de l’ANIS (Association du Nord pour un Internet Solidaire) de ROUBAIX, Association Organisatrice des ROUMICS à LILLE

Monsieur Mohamed MALKI, Directeur de « ACCORDAGE » à Paris

Madame Florence DURAND-TORNARE, Directrice des VILLES ET VILLAGES INTERNET à PARIS

Madame Amandine BRUGIERE, Responsables du réseau « Plus Longue la vie » de la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération) à PARIS

Monsieur Christian VANIN, du Ministère de l’enseignement supérieur et de La Recherche.

Madame Nathalie TERRADES du Ministère de l’Education.

 
 

v      Rapport à l’environnement sur le plan international

La mission de l’association RIGVI 71 est généralement considérée comme innovante non pas dans chacune de ses composantes prises séparément mais dans la combinaison de leur ensemble et dans le fait qu’elle se soit concrétisée par une mobilisation rapide d’un nombre significatif d’adhérents en peu de mois. Deux évènements majeurs ont marqué la présence de RIGVI 71 sur le plan international :

 

-          Une nomination au concours Européen de lutte contre l’exclusion, organisé par l’Union Européenne. Cette nomination nous a donné le droit de rattacher à notre nom « ageing well » ou « bien vieillir »

-          La mise en place d’une coopération avec la grande association du Quebec : Réseau Internet des Réseaux du Quebec (RIAQ) et en particulier avec le webmestre René Beauchamp. 

 

Chers amis, vous pourrez lire plus de détails concernant ces différentes actions sur le blog de RIGVI 71  ( http://rigvi-71.over-blog.fr )

 

Avant d’aborder le détail de nos activités en 2008, je tiens à remercier particulièrement pour leurs soutiens financiers :

-          La municipalité de St Maurice

-          Le Conseil Général de Saône et Loire

-          L’entreprise ABA Transports à La Chapelle Sous Dun

-          L’Entreprise THIVENT de La Chapelle sous Dun

 

OoO

 
 

3. Le déroulement des activités de RIGVI 71

 

Ce sont :

-          Des activités administratives et de maintenance du matériel

-          Des activités relationnelles en local ou à distance avec nos amis et nos partenaires

-          Des activités de formation initiales et complémentaires

-          Des activités de travail sur le blog de l’association

-          Des activités « fédératives »

-          Des activités de recherche et de rédaction de publications

 
 

v     Des activités administratives et de maintenance du matériel

L’association n’aurait pu fonctionner sans un suivi rigoureux et régulier de la comptabilité et des tâches administratives assurées bénévolement par Annie Ducreux, Simone Pech, Marie Agnès Dugas et Sophie Delouis.

Pour que cette action soit possible il était nécessaire d’assurer la maintenance technique du matériel et parfois d’aller donner un coup de main technique au domicile des sociétaires, cela a été réalisé bénévolement essentiellement par J. Martin  et ponctuellement par S. Delouis et P. Fambrini.

 

v     Des activités relationnelles en local ou à distance avec nos amis et nos partenaires

Il est généralement admis que les associations fonctionnent avec 50% de temps donné aux échanges interpersonnels et 50% de temps consacré à ses taches strictes. Pour cette première année ou tout était à créer et à assumer avec un bureau de dimensions réduites, nous n’avons peut-être pas donné assez de temps aux relations interpersonnelles, ce qui a pu décourager certains ; Aussi pour 2009 nous envisageons un nombre de personnes plus important dans le bureau.

 

v     Des activités de formation initiales et complémentaires

Les seniors en zones rurales, dans leur très grande majorité sont beaucoup moins intéressées par l’aspect technique de l’informatique que par les usages que ces techniques autorisent ; ces usages devant permettre de « rester dans le coup » vis-à-vis de la famille, ou de rester en contact avec la familles et les amis éloignés, enfin de réaliser avec plus de facilité des taches administratives « obligatoires » dans les différentes activités familiales ou associatives de ces seniors. En 2008, la première année de l’association RIGVI 71 la très grande majorité des sociétaires étaient totalement débutants en Informatique et très craintifs au départ de ne pouvoir réussir.

Cette crainte devant la possibilité de pratiquer l’informatique de façon autonome passé un certain âge est davantage un phénomène de société très européen et très actuel qu’une peur « individuelle » mais elle est pénalisante. Il en résulte que souvent les formations données aux seniors sont « simplifiées » sur des appareils bridés. Nous avons choisi nous, de donner l’autonomie dans la pratique de l’informatique ; un gain d’autonomie par « petits pas » pour que nous, les aînés soyons acteurs dans l’usage de l’informatique, voire conseilleurs (par exemple Bon nombre de sociétaires aiment créer des cartes de vœux pour leurs petits enfants). Nous constatons un assez grand appétit « d’en savoir toujours plus », Ils se plaignent de « ce qu’ils ne savent pas encore faire tout seuls » ; nous leur rappelons ce qu’ils ne savaient pas faire voici un an et qui leur est familier maintenant … Un grand nombre de seniors de RIGVI71 ont acquis des portables ou changé le vieil ordinateur qui leur avait été offert pour un plus moderne.

 

 
 

Cette formation se structure ainsi :

- Ce sont le plus souvent  des formations individuelles adaptées sur un référentiel de progression :

***Donner des bases simples mais solides pour comprendre le mode des comportements propres aux techniques informatiques (par exemple l’organisation des répertoires et toujours savoir à quel endroit du PC on a sauvegardé son travail)

***Donner rapidement accès à la messagerie électronique

***Le traitement des photos et des images

***Les recherches sur Internet

***L’accès aux dossiers administratifs sur Internet

 

Quelques chiffres :

 

En 2008 de Février à Décembre,  770 heures ont été assurées pour 438 séances de formation ayant touché 57 personnes. Dont 1/8 environ  au domicile des personnes.

 

Chacun de ces axes inclut un ensemble de savoirs faire techniques qui viennent renforcer l’autonomie des sociétaires.  

 

Nous souhaiterions organiser des cours collectifs pour les seniors internautes déjà autonomes mais cela ne sera possible que lorsque nous pourrons disposer de locaux plus grands. Pour rappel : la surface actuelle de notre local est de 12 m².

 

Actuellement la Présidente S. Delouis assure à elle seule 95% de la formation ce qui est un point de faiblesse dont nous sommes tous conscients. Pour y remédier des formations à la formation d’adhérents et la sollicitation de formateurs spécialisés dans l’encadrement de débutants séniors sera un des objectifs prioritaires de l’année 2009.

 
   

v     Des activités de travail sur le blog de l’association

Notre blog n’est pas « un site web » créé et géré par un « webmestre » mais une plate forme accessible sur le web sur laquelle les articles sont des créations individuelles des membres de RIGVI 71 sur des sujets qui les touchent particulièrement. Le blog de RIGVI71 donne une vue des intérêts des seniors que nous sommes.

Sur le plan des acquisitions de savoir faire la création d’un article représente pour son auteur une révision de plusieurs savoir faire en une sorte de synthèse. Avoir créé « son article » positionne en quelque sorte le senior « parmi les grands ».

Le blog est aussi notre carte de visite pour l’extérieur.

Sa création et sa mise à jour est un investissement de temps important.

 

v     Des activités « fédératives »

Ce sont des évènements extérieurs à l’activité de base mais directement liés à la mission de l’association

èUn repas des sociétaires

èLa participation au concours e-inclusion et la création d’un film de « la vie quotidienne à l’association RIGVI 71 »

èLe concours « L’Image vraie des Brionnais » entraînant la participation de 89 entreprises ou associations locale » et une forte mobilisation de coopération au sein de l’association.

 

v     Des activités de recherche-action et de rédaction de travaux  

Ils ont été publiés pour des responsables des colloques et pour leurs auditeurs,  et sur notre blog.

Ces travaux sont riches d’enseignement pour RIGVI71 :  Les rencontres lors de colloques, les consultations de publications de confrères sur le web et les échanges de courriels nous ont montré que en France « la population « des vieux» que nous sommes était mal connue et que notre aventure RIGVI 71, passionnante,  nous mettait en situation de participer à l’actualisation de  l’image des seniors actifs bénévoles ; A titre d’exemple : nous avons posé le concept d’une typologie des personnes âgées en zones rurales et mis en parallèle de leurs besoins en informatique.

 

Le sujet de nos recherche  est focalisé sur  une mise en évidence de l’apport social et humain des seniors de 60 à 90 ans en bonne santé, de leur rôle d’acteur dans les relations intergénération et du bénéfice pour eux de la pratique de l’informatique par utilité ou par plaisir. Informatique qu’ils n’ont pas eu la chance d’apprendre dans leur jeune âge. 

Ce sont :

 

 
   

Juin 2008

« L’alphabétisation numérique des retraités en zones rurales ;  besoins, perspectives sociétales, contraintes. Un exemple de réalisation : RIGVI 71 » ;  présenté aux ROUMICS de Lille en juin 2008.

 

Juillet 2008

« L'informatique est-elle utilisée par "les aînés" en zones rurales ? Qui sont  ces "aînés" ??? » ;  présenté à Istanbul, au colloque de l’AISLF (Association Internationale des Sociologues de Langue Française) en juillet 2008.

 

Octobre 2008

« 2008 Un grand cru pour la planète numérique : Le Plan Besson 2012 -   Livre blanc de l’action 27 Première partie : Les seniors actifs &  Seconde partie : Les seniors dépendants ; présenté sur Internet par l’association ANIS et par la FING en novembre 2008.

 

Novembre 2008
 « Comment les TIC créent de la solidarité intergénérationnelle en milieu rural via l’usage des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) »,  présenté à Paris,  au 10° anniversaire des VILLES ET VILLAGES Internet le 24 novembre 2008.

 

OoO

 
 

4. Le Rapport avec les adhérents

 

Cette section fait l’état de la  situation constatée  en cette fin première année de fonctionnement, dans plusieurs domaines :

 

v     Les rapports des adhérents au service proposé par l’association :

Objectivement, le nombre d’adhésions s’est très vite développé et la grande majorité des adhérents a été fidèle non seulement en poursuivant leur formation mais en provoquant un appel vers RIGVI71 par « bouche à oreille ». Nous pouvons conclure que ce service est satisfaisant.

Nous avons cherché un service complémentaire de petite maintenance du matériel à domicile ; mais la situation est ambiguë car la frontière avec une concurrence avec les entreprises est difficile à définir.

Ce service a été ponctuellement assuré à domicile au prix de 1 € de l’heure ; nous avons aussi redirigé les adhérents vers des informaticiens locaux. Cette politique  devrait être généralisée en 2009.

 

Le nombre d’adhérents ayant payé leur cotisation fin 2008 était de 57 ; sachant que nous avons refusé des adhésions faute de pouvoir assurer un service satisfaisant.

 

v     Les rapports entre les membres du bureau de RIGVI 71 autour des taches à effectuer :

Il ne faut pas cacher que la mise en place de l’association dans le terrain humain de nos villages a nécessité un énorme effort ; un investissement de temps assez considérable.

Les tâches ont été menées à bien chacun donnant au maximum de ses possibilités dans le cadre de ses engagements. Nous avons pu constater que le travail a été plus lourd que prévu et qu’il  n’a pas donné de temps suffisant aux échanges informels de personne à personne. Des personnes du bureau ont vécu cette situation  comme une confusion entre un travail professionnel mais non rémunéré et une « activité bénévole utile ». « Tu vas trop vite, trop loin » nous a-t-on dit. Cette situation a entrainé le doute chez deux membres du bureau qui démissionneront début 2009.

La situation a été vécue douloureusement par chacun ; elle demande une ré-orientation du management de l’association en proposant d’augmenter le nombre de personnes participant au Conseil d’Administration ; l’objectif est de créer une équipe de management moins « chargée » et qui puisse ainsi vivre plus « cool ».

 
   

v     Les rapports entre  adhérents

L’étroitesse de nos locaux actuels et la relative fragilité du mobilier en 2008 n’ont  pas permis de séances de  travail à plus de deux personnes, ni de permanences en libre service. L’exigence d’un équilibre financier des frais de fonctionnement et la forte demande de formation des adhérents n’ont pas permis non plus d’organiser cette première année des rencontres de tous les adhérents si ce n’est lors d’un repas. Aussi les adhérents se connaissent peu entre eux globalement.

Pourtant à l’occasion des échanges de courriels (en formation à la messagerie) et surtout en fin d’année grâce au développement de l’usage de la visio-conférence, des échanges à distance se sont multipliés ; nous avons constaté une réelle entr’aide entre les associés ; Le nombre de connaissances nouvelles grâce à RIGVI71 grâce au réseau informel (Internet) semble équivalent à celui de connaissances déjà établies qui se sont retrouvées dans l’association.

Une action fédérative « Le concours : l’image vraie des Brionnais » a demandé de mobiliser la coopération des adhérents et a créé entre ceux qui sont intervenus des liens d’amitié forts et chaleureux donnant de nouvelles bases humaines à l’association.

Nous espérons beaucoup d’une installation dans des locaux plus larges d’ici quelques mois.

 

 

                                                 OoO
 
   

5. Les Bénévoles

 

Dans ce rapport moral très officiel nous soulignons que l’association s’est développée grâce à l’engagement de seniors actifs qui ont choisi de mener à bien (au mieux) les objectifs déclarés dans ses statuts officiels. C’est grâce à ce bénévolat que l’équilibre financier de RIGVI 71  a pu être maintenu.

Je tiens à remercier particulièrement :

-          Notre trésorière Annie Ducreux ; Notre Secrétaire Marie-Agnès Dugas toujours dévouées.

-          Jacques Martin, vice Président qui a donné tout au long de l’année à l’association ses immenses qualités humaines et sa très grande compétence en techniques informatiques. Sans lui, RIGVI 71 n’aurait pu s’épanouir.

-           Simone Pech, trésorière adjointe, a également fait preuve d’un grand dévouement à la cause de RIGVI particulièrement lors du concours « l’image vraie des Brionnais ».

 

Nous respectons le choix de Jacques et de Simone de se consacrer à d’autres taches tout autant bénévoles en leur redisant que comme il est de mise dans les villages :  l’amitié vraie dépasse dans le temps les situations ponctuellement douloureuses. Ils ne sont pas « remplaçables » RIGVI 71 prendra simplement une orientation différente en fonction du nouveau bureau.

 

 

Dans l’avenir, le développement d’un réseau de service intergénération via Internet géré par des seniors bénévoles devrait créer des emplois rémunérés pour les personnes plus jeunes. Nous avons ce souci. Une première étape sera peut-être d’utiliser la structure des chèques emploi-service. Il nous faudra alors trouver de nouvelles  sources de financement.

 

 

OoO

 
 

6. Les Projets

 

L’activité générée cette 1° année est encourageante et nous autorise à faire des projets.

 

v     En regard des personnes en situation de handicap évoquées dans nos statuts.

Nous n’avons pu cette année orienter nos services vers les besoins des personnes à mobilité réduite cela en raison surtout, de la configuration de nos locaux ; ce n’est donc pas un oubli ; nous avons le projet de rester vigilants à ce sujet pour le réaliser au plus tôt.

 

v     En regard du village de St Maurice et des villages voisins

Nous avons le projet de poursuivre l’opportunité proposée par l’Association « Villes et villages Internet » en novembre 2009 et acceptée par le Maire R. Basseuil de fédérer les actions sur Internet de nos villages pour les faciliter, les stimuler et obtenir un « label de qualité Internet » pour notre canton autour de St Maurice ; Dans cette action  RIGVI 71 développera une collaboration étroite avec le Conseil Municipal. Au jour de cette A.G. Madame Michelle Corre, membre du Conseil municipal et responsable des associations et de la communication a débuté une collaboration avec nous pour étudier la fiabilité des projets ; nous lui exprimons ici toute notre reconnaissance.

Plusieurs actions sont déjà envisagées au jour de cette A.G.2008 :

-  Un questionnaire des activités avec Internet des habitants de St Maurice,

-  Le point visioconférence à la disposition de tous les habitants.

 
 

v     En regard de la formation.

A coté des formations initiales personnalisées nous souhaitons développer :

- des formations par petits groupes ou peut-être individuelles sur des points particuliers (séquences filmées, cartes animées, achats à distance, bases de données, …). Elles pourraient être assurées par différents membres de RIGVI 71 et destinées aux membres qui ont déjà acquis une certaine autonomie.

- des permanences une après-midi par semaine où les personnes pourraient venir sans rendez-vous.

 

v     En regard d’une ouverture collaborative avec d’autres associations aux objectifs proches des nôtres.

4 points :

a. Nous avons été sollicités par plusieurs organisations de la Réunion, de la région parisienne, de Saône et Loire pour organiser des réunions à distance par visio conférence afin de développer des liens conviviaux entre seniors ; nous espérons initialiser cette expérience.

b. Nous travaillons actuellement en bonne entente avec d’autres centres de formation du canton pour les seniors et nous nous posons la question de savoir si cette entente ne devrait pas déboucher sur une réelle collaboration.

c. La collaboration avec RIAQ du Quebec est déjà  riche d’intérêts partagés semble-t-il (apports réciproques d’ordre techiques et méthodologiques) ; nous pensons développer en 2009 des actions en commun.

d. Une collaboration avec le GRS (Groupement des Retraités Sportifs) de Chauffailles.

Notre relation,  de chaleureusement amicale en 2008 pourrait devenir plus opérationnelle en 2009 puisque, malgré notre jeunesse (1 an), nous poursuivons les mêmes objectifs de maintien de la santé physique et morale des aînés que nous sommes au service des plus jeunes.

 

Monsieur le Président du GRS : Jean Louis Michel, fut un des premiers à adhérer à RIGVI 71, je lui demanderai de nous dire quelques mots avant le pot de l’amitié qui terminera notre A.G.

 

 
 

 

Pour que ces projets puissent devenir réalité nous avons deux contraintes majeures :

a. Un local plus grand : nos 10 m² offerts par la municipalité sont déjà trop étroits pour notre cinquantaine de membres.

b. Le Conseil d’Administration de RIGVI 71 devra s’étoffer pour bénéficier de l’expérience et de la générosité de volontaires parmi ses membres et pour que les décisions et  taches à conduire le soient avec sagesse en étant partagées par un plus grand nombre d’administrateurs.

 

 

                           Mesdames, Messieurs, je vous remercie.

 

 

 

 

OoO

O

 



 

Retour en haut de page ; cliquer ici

  L'association en 2009 ; cliquer ici
                                       Retour à la page d'accueil ; cliquer ici









































Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :