RIGVI71 - RAPPORT MORAL DE L'EXERCICE 2009

logoRigvi_3_bv1.jpg
contact : rigvi71@yahoo.fr

CHAUFFAILLES
(Saône et Loire)


Here_star_1.jpg
   

Rapport moral de l’Exercice 2009

 

Assemblée générale du 25 février 2010

 

Sophie M. Delouis, Présidente





















 

 

   

  Madame le Conseiller Général et Maire de Chauffailles, Monsieur le Président de la Communauté de Communes du Canton de Chauffailles, Chers sociétaires et amis qui avez pris à cœur d’être présents aujourd’hui 25 février 2010 pour la seconde  Assemblée Générale de RIGVI 71 je vous exprime toute la reconnaissance du bureau pour votre soutien.

  Ce rapport moral, un  document officiel,  vise à présenter en toute transparence ce qu’a été le fonctionnement de l’association en 2009.

Je suivrai le plan suivant :

 

1.       En quelques mots : Le fonctionnement de l’association en 2009

2.             Les bases de l’Association : son environnement local et humain                

3.                  Le déroulement des activités

4.                  Les rapports avec les adhérents

5.                  Le travail des bénévoles

6.                  Nos projets

 

1.                 En quelques mots : Le fonctionnement de l’association en 2009

 

  En 2009, RIGVI71 s’est surtout fait connaître par l’accueil à son action « Soyons fiers de nos villages ». En février Monsieur le Député Nesmes, Madame BIGNON Conseiller Général, maire de Chauffailles, Monsieur Martelin Président de la Communauté de Commune de Chauffailles et Monsieur Basseuil, Maire de St Maurice … et la Presse, ont présidé la remise des prix aux Lauréats. En novembre, les 85 dossiers des « bons ambassadeurs du Brionnais », ayant été diffusés sur Internet via notre blog, une cérémonie pour l’ouverture des expositions « papier » de ces dossiers a été organisée à La Maison du Canton. Madame Bignon et Monsieur Martelin nous ont dit avoir souhaité « célébrer » non seulement cette manifestation du dynamisme, de la créativité et de la générosité du sud-Brionnais, mais l’originalité de notre association de seniors internautes qui mettent leurs efforts et leurs compétence au service des besoins économiques des plus jeunes.

Le « plus » de cette manifestation fut la participation en direct depuis le Québec,  par visio-conférence., de Roger Fortier Président du Réseau d’Information des Ainés du Québec (RIAQ)

L’action « soyons fiers de nos villages » est représentative de l’esprit de RIGVI71, mais elle n’est que la partie visible « de l’iceberg ».

Voici, en quelques mots ce qu’a été le fonctionnement de RIGVI71 en 2009

 

  Le rapport moral de la première année avait fait état d’une croissance rapide faisant émerger la demande réelle des aînés en matière de familiarisation avec l’outil informatique. Nous avions conclu sur la nécessité de renforcer nos bases avant d’aller éventuellement plus loin. Tel était l’objectif pour 2009.

Ces objectifs ont été atteints voici en quoi :

 

Ø    Un nouveau local nous a été attribué en fin d’année.

Dans le cadre d’une politique d’aide au mieux vivre des seniors, Monsieur Martelin,  Président de la Communauté de Commune, et de Madame Bignon, Conseiller Général et Maire de Chauffailles, nous ont fait confiance et nous ont proposé un local.  

 

Ø      Nous avons adhéré à la Fédération Nationale des Aînés Ruraux de Saône et Loire.

A l’ouverture sur le monde institutionnel des aînés que permet cette adhésion s’ajoute la possibilité de pouvoir bénéficier de services logistiques adaptés et en particulier de lever le seuil de  50 adhérents autorisés dans une tranche de prix gérable ».

 Ø       Nous avons renforcé notre Conseil d’Administration à 8 membres.

Nous avons organisé les réunions de travail « professionnellement » (Ordre du jour et compte rendus détaillés, validés et envoyés par courriel à tous les adhérents). Nous avons pris le temps pour nous connaître en nous estimer avec nos qualités et nos défauts …. Et nous avons partagé le travail .

 

Ø         Nous avons amorcé l’organisation de formations données par des membres de RIGVI71 autres que la Présidente.

Encore modestes en heures elles donnent pleinement satisfaction.

  

Ø          Des équipes d’amis se sont développées parmi les membres

et ces équipes ont répondu présent lorsque RIGVI a eu besoin d’idées, de bras et de bonne humeur pour l’organisation de manifestations.

 

  En conclusion : Cet effort de renforcement a été bénéfique et n’a pas entamé notre activité de travail qui assure notre équilibre financier de fonctionnement :

 58 adhérents actifs en 09 (57 en 08)

1064 heures de formation en 09 (769 en 08).

  Les points négatifs :

Nous n’avons pas pris le temps de solliciter des sponsors qui auraient pu nous aider financièrement pour renouveler notre matériel Informatique.

Le soutien financier à RIGVI71 est passé de 1567 € en 2008 à 200 € en 2009.

 

OoO

 

Reprenons le déroulement de l’année 2009 avec plus de précisions ….

 

2.                 Les bases de l’Association : son environnement local et humain

 

Ø     L’environnement de la Saône et Loire

  En points positifs :

-    Monsieur Nesmes, Député et Madame Bignon, Conseiller général et Maire de Chauffailles et Monsieur Martelin Président de la Communauté de Communes connaissent l’originalité de notre association et nous ont assuré de leur soutien à des projets ponctuels qui se préciseront en 2010.

-    Notre adhésion à la section Saône et Loire de La Fédération Française des Aînés Ruraux est une étape importante dans notre bonne insertion dans le tissu associatif du Département. Madame Hastrich, Présidente de la section de Saône et Loire nous a réservé le meilleur accueil.
-          Nous avons poursuivi des contacts avec « Villes & Villages Internet »

 

  Nous avons développé notre collaboration avec le Groupement des Retraités Sportifs en hébergeant son blog dans le blog de RIGVI71.

 

  En point négatif : nous n’avons pas, comme en 2008 participé à un projet lancé par le Conseil Général dans le cadre d’actions innovantes.

 

Ø     RIGVI 71 s’est implanté dans le Canton de Chauffailles.

  L’exercice 2008 s’était terminé un sentiment de reconnaissance envers St Maurice qui lui avait permis d’éclore, et dans le constat  que ce village pouvait difficilement répondre seul aux besoins de seniors venant de nombreux autres villages.

 

  En fin d’année 09, Madame Bignon nous a fait  la promesse d’un local à Chauffailles. Cela est chose faite aujourd’hui. Notre siège social est localisé au 8 rue de l’église. Le Conseil Municipal de Chauffailles a décidé d’encourager notre « travail » en prenant en charge les frais du local : 3 pièces (bureau, cours individuels, cours collectifs).

Cette implantation, au cœur du Canton,  permet un meilleur confort de travail (espace et chaleur) et un  déploiement de nos activités .

 

Ø    En 2009, 19 villages ont été directement concernés par l’activité proposée par RIGVI 71

R09 Villages 1Le document écrit donne le nom des villages, disons ici, simplement que :

- 35 personnes habitent 6 villages du Canton de Chauffailles (stabilité par rapport à 2008)

- 13 personnes habitent 4 villages du Canton de La Clayette (diminution par rapport à 2008)

 

  En 2009, RIGVI 71 a confirmé également sa « spécialité » pour les aînés. 

 

Ø      L’analyse de la répartition des sociétaires par tranches d’âge est la suivante :

R09 Ages 1- 24 personnes sont âgées de plus de 70 ans (en légère progression par rapport à 2008)

- 17 personnes sont âgées de 65 à 69 ans (forte progression)

- Nous constatons une diminution des moins de 60 ans.

  Ces deux points prennent leur importance si l’on considère que RIGVI71 n’est pas seule à proposer, à Chauffailles « une informatique sociale » : En 2009, nous avons initialisé une coopération avec CYBER-BASE (plus tourné vers les jeunes et avec Familles Rurales.  Le nouveau local permettra de développer cette coopération en mettant en synergie nos complémentarités.

 

OoO

 

3.               Le déroulement des activités de RIGVI 71

 

  Avant d’aborder le détail de nos activités en 2009, je tiens à remercier particulièrement pour leurs soutiens financiers en nature ou en espèces:

- La municipalité de St Maurice

- L’Entreprise THIVENT de La Chapelle sous Dun

- La Municipalité de Chauffailles

- Le Comité de Communes de Chauffailles.

RIGVI 71 n’est pas qu’un centre de formation à l’informatique c’est une association de seniors au service du développement de liens inter-génération. Ses activités couvrent 5 secteurs.

 

 

3.1.                     Un Comité d’Administration très actif

 

  En 2009, le Conseil d’Administration est une « équipe » ; il s’est réuni tous les mois pour délibérer des différentes questions de l’ordre du jour. Ses décisions ont fait l’objet de compte rendus validés. A la Demande des adhérents ces comptes rendus ont été diffusés par messagerie à tous les membres.

  Nous avons initié le décompte des heures de travaux administratifs (quelque soit le nombre de participants à ces travaux) de mai à décembre 2009 il s’élève à 278 heures.   Ce décompte sera systématisé et diffusé  dans la 3° Assemblée Générale de RIGVI 71 en 2011.

 

 

3.2.                     Des activités administratives et de maintenance du matériel ;

 

  L’association n’aurait pu fonctionner sans un suivi rigoureux et régulier des tâches administratives assurées bénévolement :

-  par Annie Ducreux et Nicole Demurger pour le suivi de trésorerie et la comptabilité. Ce travail consiste dans le relevé sur fichier excel du détail des prestations. Le fichier obtenu est la base de nos statistiques et l’une des bases de la comptabilité.

 

- par Evelyne Pirowski aidée par des membres du bureau  pour le secrétariat. Ce travail occupe une journée de travail par semaine.

 

  La maintenance technique du matériel au local a été assurée par Sophie Delouis et Armand Accary.

  En ce qui concerne les dépannages des membres de l’Association, pour une question d’éthique économique,    nous avons décidé d’encourager le recours aux  services de professionnels locaux.

 

3.3.                     Des activités de formation initiales et complémentaires

  Quelques chiffres pour rappel :

 

  En 2009 de Février à Décembre,  1064 h ont été assurées pour 551 séances de formation ayant touché 58 personnes. Dont 1/8 environ  au domicile des personnes.

 

En 2009 Les points positifs sont  :

Ø        Une confirmation de la demande de formation initiale des aînés à l’informatique et le fait que les formations initiales individuelles ou par deux répondent aux attentes. Les aînés souhaiteraient avoir des cours une fois la semaine ce qui n’a pas été possible cette année ;

 

Ø         La constatation de ce que les aînés qui ont acquis les bases deviennent le plus souvent,  très attachés à la pratique de l’informatique et de Internet . Ils continuent à « travailler » seuls et sont demandeurs de formations complémentaires.

 

Ø           La mise en place de formations données par des professeurs autres que Sophie Delouis :

Armand Accary : formation d’un élève à Moovie Maker ;  production d’un film avec lui.

Martine Marchand : formation de trois élèves aux cartes animées sur la base de Power-Point ; production des cartes de vœux de RIGVI et d’un clip original.  et par les apprenants d’une douzaines de cartes pour leurs amis enfants et petits enfants ;

 Renée Gay : spécialiste de Moovie Maker : met au point une progression de formation.

 

La formation « Réalisation de cartes animées et de clips » est le départ d’une section de RIGVI 71 dirigée par Martine Marchand. Deux autres sections débutent avec Renée Gay et Armand Accary.

 

  En 2009, Les points négatifs sont :

Le trop grand temps d’attente entre les séances de formation (15 jours à 3 semaines)

L’impossibilité d’organiser des cours collectifs.

 

3.4. Le contenu de la formation

 

Des activités Informatiques : « projets » de communication

  Elles toujours été réalisées dans le cadre de formation par les adhérents et nécessitent une sensibilisation à l’ingenierie de projet et lamaîtrise de plusieurs techniques complémentaires. :

 

Ø      Le blog (œuvre collective) : créé le 3 mai 2008 ;  il a été visité par 9700 visiteurs ; 33670 pages vues. Ces   chiffres nous sont donnés par le service qui héberge notre blog.

 

Ø       Un diaporama sur St Maurice  (œuvre de G. Farges encadrée par S. Delouis).  Un exemplaire de ce diaporama a été offert à M. Basseuil Maire de St Maurice.

 

Ø       Un film sur la maison ancienne Le Sycomore (œuvre de M. Geoffray encadré par A. Accary)

 

Ø         Des cartes de vœux animées pour Internet (œuvres de 3 personnes encadrées par Martine Marchand)

 

Ø         Un clip vidéo « Le Loup et la bulle » (œuvres de M. Marchand) 

 

Une formation à la pratique de l’informatique et de Internet sur 3 niveaux de difficulté

 Niveau 1 : bureautique de base (Word3), Messagerie simple (Yahoo), Recherches simples (Google)

Niveau 2 : précisions du niveau 1 . Gestion des photos . Excel . Power Point . Movy-Maker . Dossiers de recherche, visio-conférence  .

Niveau 3 : Gestion de projets simples mettant en jeu une ingénierie de base et plusieurs techniques. Gestion des erreurs techniques simples.

 Aspect négatif : Nous attendons de pouvoir réaliser des cours collectifs pour aborder les services administratifs via Internet.

 

Une activité « fédérative »  

Nous n’avons rien innové cette année en achevant simplement le travail de l’an dernier autour de l’action « Soyons fiers de nos villages ».

 

3.5. Des activités de recherche-action et de rédaction de travaux  

 

Sur le plan national, ces travaux ont consisté en :

-          Une participation régulière aux travaux de Recherche de la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING) dans la section « réseaux sociaux). Cette participation s’est faite tous les mois à distance via la visio-conférence (yahoo-messenger). Elle s’est terminée par une participation à la Journée de Synthèse en octobre à Paris. A cette occasion Sophie Delouis a rencontré Monsieur M. MALKI « Conseiller Technique questions sociétales et formation », attaché au Secrétariat d’Etat chargé des Aînés, qui connaît bien notre travail et qui nous a encouragé  adhérer à la Fédération Française des Aînés Ruraux.

-          Une participation (modeste) au site collaboratif sur Internet mis en place par Madame le Ministre N. Kossciusko-Morizet : « Tu viens ? »

-          Une participation (modeste) aux travaux de l’association France-Québec Bourgogne.

 

Sur le plan international :

En 2009, RIGVI 71 a développé sa coopération avec la grande association du Québec : Réseau Internet des Réseaux du Québec (RIAQ) par des échanges très réguliers .

En particulier, Sophie Delouis, élue au Conseil d’Administration de RIAQ a participé à raison d’une demi-journée par mois à distance via la visio-conférence (Skype) aux séances du Conseil.

Cette collaboration est un enrichissement réciproque.

Cette amitié entre nos deux associations s’est particulièrement manifestée lors de l’inauguration de l’exposition « Soyons fiers de nos villages » dans les locaux de la Maison du Canton,  par la co-présidence  de Monsieur R. Fortier Président du RIAQ en direct via la visio-conférence, avec  Madame Bignon, Monsieur Martelin, Monsieur Michel et Madame Delouis.

 

OoO

2.   Le Rapport avec les adhérents

 

  L’Article 2 de nos statuts précise que l’objet de RIGVI 71 «    Est de favoriser, développer et promouvoir la banalisation de l’usage d’Internet pour aider toute personne en situation d’isolement en zones rurales, et principalement, les seniors. »

 

Il est important de rappeler que RIGVI 71 est une association de seniors (la moyenne d’âge des membres du bureau est de 72 ans) au service de seniors (en 2009 la moyenne d’âge des sociétaires est de 68 ans).

 

  A ces âges ceux qui ont la chance de pouvoir gérer  presque seuls  leur santé n’ont semble-t-il que 3 attitudes possibles devant la vie : vivre avec leur passé en glissant vers la dépendance ; vivre le présent au jour le jour au mieux pour soi et pour ses proches ; vivre le présent comme une construction de l’avenir au mieux pour soi et pour ses proches.

Les adhérents de RIGVI 71 se positionnent tous dans la troisième attitude.

  A ces âges, construire l’avenir exige une certaine efficacité et une lucidité certaine  pour ne pas perdre de temps. On se doit d’aller à l’essentiel.

 

Mode de fonctionnement de nos rapports individuels

  En 2009, nous nous sommes dirigés vers un échange de compétences entre personnes riches d’expériences différentes et qui  s’estiment. Nous n’enseignons pas l’informatique, nous aidons à en apprendre l’usage de façon autonome. Nous abordons l’informatique en douceur à partir des intérêts de chacun, pour donner une réelle autonomie, pour améliorer le quotidien de chacun. Ces échanges créent des liens entre des personnes qui ne se seraient pas connues sans cette association.

 

Mode de fonctionnement social

  RIGVI 71 est  profondément ancré dans un tissu social ; la relation intergénérationnelle est inscrite dans ses statuts. Cette exigence se traduit par la demande de réalisations choisies, souvent, pour améliorer une communication « sociale » amicale ou familiale.

  Les choix d’actions « stratégiques » de RIGVI71 sont orientés vers « un service » à la communauté des villages ; RIGVI71 hébergé par un village  se considère comme un « service » rendu à la communauté du village ou des villages. RIGVI71 est plus qu’un « loisir individuel un peu moderne  » pour des aînés.

 

Un point négatif : En fin d’année, les adhérents regrettaient de ne pas se rencontrer ils ont demandé un repas en commun qui a été organisé en 2010.

 

OoO

5. Les Bénévoles

 

  En 2009 comme en 2008, tout le fonctionnement de RIGVI 71 s’appuie sur un travail professionnel réalisé bénévolement par le Conseil d’Administration,  les professeurs et de plus en plus souvent les adhérents.

Mais nous gardons en vue de favoriser la création d’emplois …. directement ou indirectement.

 

OoO

 

6. Les Projets,  notre stratégie

 

  Nous avons beaucoup d’idées, mais les améliorations des bases de notre association ont été telles que ces idées ne sont pas encore structurées en « projets » institutionnalisés.

 

  Nous, à RIGVI 71,  sommes conscients  d’avoir la chance de vivre une époque où les aînés en bonne santé (ou presque) sont des pionniers de notre civilisation,  de plus en plus reconnus comme tels.

 

  Nos projets se positionnent sur deux axes stratégiques 

Ø       Une meilleure connaissance des besoins informatiques des aînés et en trouvant des réponses à ces besoins.

Ø         Une veille technologique de façon à rester proches des possibilités offertes par l’informatique à nos villages.

 

 

Mesdames, Messieurs, je vous remercie.

 
 

OoO

o































































































































































 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  ligneChaineOr-1-.gif
 
 Retour en haut de la page, cliquer ici 
                                   Vers la page d'accueil du blog, cliquer ici
 Vers la présentation de RIGVI71 en fin 2009, cliquer ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :