RIGVI 71 RECHERCHE : LES SENIORS - COLLOQUE AISLF 2008

Publié le par Sophie Marie DELOUIS

 

logoRigvi_3.jpg


Saint Maurice les Chateauneuf
(71) - FRANCE

 
L'informatique est-elle utilisée par "les aînés" en zones rurales ? Qui sont  ces "aînés" ???  ...

Ce texte,  donne les grandes lignes de la conférence présentée au colloque d’Istanbul par A. Prigent, sociologue.
La recherche  a été réalisée en coopération avec le Pr. M. Jalobeanu (Roumanie) et M. Ndao ( Senegal).

logoAislfCompinter1.jpg


Logo-AISLFa.gif«L’Association internationale des sociologues de langue française " groupe des spécialistes en sciences sociales donnant une orientation sociologique à leurs travaux, quelle que soit leur nationalité, à condition qu’ils utilisent le français, pour une part notable, dans leur activité scientifique. Elle a son siège à Toulouse.
Mel. : aislf@univ-tlse2.fr.

 

COMPINTER
Comparaisons Internationales

Le Groupe de Recherche, intégré dans l’AISLF, a son siège à CHAMPIGNY (Val de Marne)
Il est dirigé par : Alain Prigent, Univ. Paris 10 Nanterre, France ;    Tuomo Melasuo Tapri, Univ de Tampere, Finlande et  Yvonne Mignot-Lefebvre, Univ. Paris 7 Jussieu, France.
Mel : compinter@wanadoo.fr




TITRE

« L’informatique et l’émergence de l’émancipation des seniors dans la civilisation du 21° siècle.
Notes de recherches en Roumanie, au Sénégal, au Canada et en France. Premiers résultats de mise en œuvre : RIGVI 71 (France)."


 INTRODUCTION
 

Le contenu de cette communication en quelques mots :
On ne peut prétendre étendre le droit à la connaissance par Internet, sans un accès égalitaire des minorités au haut débit pour éviter les exclusions. Sous réserve que cet accès soit établi, l’ambition d’une coopération inter génération demande de repenser la réalité du  potentiel économique et humain des retraités : Il apparaît que, dans les sociétés industrialisées,  nombre d'entr'eux jouent un  rôle de Pivot  dans leur environnement social . Pour  permettre à ces  aînés d’utiliser l’informatique en tant qu'acteurs créatifs, une pédagogie personnalisée est  requise. Des exemples seront donnés à partir du vécu de l’association RIGVI 71 » .  

 

Présentation des auteurs de ces notes de recherche 
Sophie Marie Delouis, psycho-sociologue et Docteur en Ingénierie Informatique. Est membre de l’AISLF et de COMPINTER.  A la retraite depuis 2 ans elle habite en zone rurale dans en Bourgogne. 
Mihaï Jalobeanu, Docteur en Informatique à la retraite depuis 6 mois. Depuis 2002, professeur à la Faculté Informatique, Western University "Vasile Goldis", Arad,- chercheur principal (CP 2), . Depuis Mars 2006 Membre de l'IEEE Society. Il coopère avec Sophie Delouis depuis 2000, lors de colloques et à distance par visio-conférence.
Mamadou Ndao, Directeur du CEM LOUGA Communes au SENEGAL. Référent du Ministère de l’Education Nationale pour le développement de l’alphabétisation en zones rurales. A développé des partenariats avec des écoles d’Ingénieurs en France. Coopère avec Sophie Delouis depuis 2002.


PLAN

I.L’IDEAL D’UNE CIVILISATION MONDIALE DE LA CONNAISSANCE ; LES EXCLUS.
II. LE CONCEPT D’INTERGENERATION ;  BESOINS EN NUMERIQUE DES AINES.
III. CONTRAINTES DE L’ACCES DES AINES AUX BENEFICES DU NUMERIQUE EN France ; RIGVI-71
CONCLUSION

                                                                                 OoO



I. L’IDEAL D’UNE CIVILISATION MONDIALE DE LA CONNAISSANCE ; LES EXCLUS.


Rouma_StockholmChall_1b.jpg 
PlanTIC_FRANCE_2007.jpg
 

1.1. L’ambition initiale d’une révolution  culturelle générée par l’accès de tous aux connaissances mondiales grâce à Internet.

Les Nations Unies ont entériné ce concept  et le principe de développer l'usage d'Internet dans un but démocratique par  l’égalité des accès pour tous a été posé [Y. Mignot-Lefebvre et P. Lamy].

 

Une organisation : Le SMSI : Sommet Mondial de la Société de l’Information rattachée à l’ONU a été créée avec pour mission de lutter contre la Fracture Numérique.

En font partie : des Industriels, mais aussi des Représentants de la Société Civile qui ont pris une importance croissante pour définir une veille des « gouvernances » des pays  [Massit-Folée] .

Des projets gouvernementaux organisant  l’accès à l’Informatique pour tous ont été présentés; Ils correspondent à une attitude « politiquement correcte ».



1.2. En France, dans les zones rurales et en Roumanie, nous avons été alertés entre l’écart  des promesses de ces programmes et la réalité sur le terrain.
Nous avons  cerné ces désillusions par une recherche de statistiques officielles portant sur les équipements; notre principale source fut les Euro baromètres de la commission Européenne (documents 2007 pour une analyse du terrain 2006).

L’étude des relations  l’intergénération concerne  l’espérance  de vie des populations : « Au Sénégal où Internet se développe auprès des « élites »  en ville pour une expression internationale,  la fourchette des tranches d’âge ne permet pas de parler d’intergénération « verticale » mais « horizontale » nous reviendrons sur ce point.

 

1.3. Le repère de quelques données statistiques officielles (Source : Eurobaromètre 2007 de l’Union Européenne) :
è Inégalité de fait devant l’accès des ménages à Internet en 2006 
è Inégalités selon l’habitat pour l’accès au haut débit en  zones urbaines et rurales En France : de nombreuses « zones blanches » à moins de 50% d’éligibilité au haut débit et le service d’accès à Internet des zones rurales a été confié à des entreprises privées.
è Inégalités devant la durée de vie et devant l’image des aînés :
Selon  l’Express : 11%  de français de - de 30 ans  accepteraient de « payer » pour les aînés ; 63% en Chine.

Ces données, précisées dans les tableaux ci-après,  doivent être gardées en mémoire pour aborder le développement sociétal  de l’usage de l’Informatique en zones rurales par les aînés.


Eurobarom_Internet_1.jpgEurobarom_Internet_zones.jpg Eurobarom_Internet_ages.jpgPlus-65-ans-monde.jpg ADSL-France-Departements.jpg Cette carte de France Télécom représente les départements du Centre de la France autour de la Saône et Loire. Elle montre la présence de nombreuses zones privées d'accès au haut débit.

II. LE CONCEPT D’INTERGENERATION ;  BESOINS EN NUMERIQUE DES AINES.

 

2.1. Approfondissement du  concept d’INTERGENERATION  

Dans les pays industrialisés, on note un retour au communautarisme dans le sens d’une attention particulière des personnes à resserrer les liens interpersonnels : INTERGENERATION verticale s’il s’agit de parents et d’enfants et  INTERGENERATION horizontale  s’il s’agit de fratries. Nous parlerons aussi d’ INTERGENERATION pour la recherche de liens autres que familiaux comme la coutume des « conscrits » en zones rurales ou la recherche « des anciens d’une école, pour une année donnée » (INTERGENERATION horizontale).

Ce retour au communautarisme peut être considéré comme une démarche de survie du groupe, autant qu'individuelle . Il s’est maintenu, sans discontinuité dans les sociétés dites primitives comme, par exemple les Inuits et  les Roms-Tsiganes.

Il se développe dans les réseaux de relations du management moderne. Les « cadres nouveaux retraités »,   grâce à la messagerie, se recréent des réseaux de communautés virtuelles.  

Les services des TIC  sous toutes leurs formes et organisations ont été déterminantes pour  les pays à forte migration qui ont développé des échanges INTERGENERATION horizontale: Les TIC sont également appelées des outils de diaspora.

 

En France,  des familles restent en contact avec leurs petits enfants via la visio-conférence. L’objectif de l’association RIGVI 71 est de développer cette pratique.

 

2.2. Les aînés : une population diversifiée, visiblement cible de démarches marketing mais en réalité « la génération PIVOT » sur le plan économique et humain d’une civilisation naissante :

Il est admis implicitement que le terme de « vieux » est trop chargé d’affectivité et de subjectivité pour définir les comportements sociaux et les besoins d’une population dont le nombre croit  dans les pays industrialisés. Le flou autour de la définition de la vieillesse est significatif d’une maturation de ce concept dans l’esprit du plus grand nombre … Qu’en est –il en France ? 
è Les « retraités et personnes âgées représentent un marché florissant : dans le marché des voyages à l’étranger ; dans celui des produits de beauté « anti-âge » ; dans celui de l’immobilier de luxe des résidences pour seniors ; dans la tentative d’ouverture d’un marché des funérailles … plus récemment dans le créneau des maisons de retraites confiées à des financiers souvent peu: ce sont assez souvent des mouroirs où le turn-over des résident est  explicitement recherché.  Il est admis que 10% seulement des résidents de maison de retraites reçoivent des visites de leurs familles ; Ce tableau doit être complété par le fait que en France en 2008, plus de la moitié des retraités ont une pension mensuelle inférieure au SMIG.
èLes syndicats de retraités s’émeuvent de cette situation. « Ils commencent à introduire un peu d’humanité dans l’analyse de leur situation de vie ».
èEn France il vous est souvent nécessaire de cacher votre âge. 
Passé 55 ans
…. votre ministère de tutelle est celui « du handicap et de la gérontologie ». L’image est à peine forcée, aujourd’hui, où l’on souhaite que les seniors gardent une activité professionnelle le plus longtemps possible.

                                                                                   OoO

Nos recherches nous ont amené à une autre réalité portant au départ sur 60 monographies complétées de questionnaires, puis sur une exploration via Internet sur ce qui est dit de ces seniors en France et au Canada.   Au Canada, la tranche d’âge 55 à 85 ans est aussi nommée GENERATION PIVOT par son influence sociale, économique et humaine sur les couches de populations plus jeunes et plus âgées de leur communauté familiale élargie. Nous avons constaté un rôle semblable des aînés en zones rurales.  

 

2.3. Une typologie des aînés en zones rurales.
Elle est  basée sur leurs relation de communication avec leur environnement. 

 

TypologieTableau_1.jpgLes dépendants lourds : ce sont les personnes atteintes dans leur santé , souvent de « grand âge » Elles n’ont pas besoins personnellement d’informatique en tant qu’acteurs.

Les familles regroupées dans un rayon de 30 Km :  on y observe une très forte assistance interfamiliale ; Leurs membres n’éprouvent pas le besoin d’une informatique dont « on a pu se passer pendant des siècles ».

Les familles implantées récemment : venues de la ville, elles cherchent à maintenir des liens humains et à en créer ; elles ont souvent connu l’usage de l’informatique dans leur vie active, sans l’avoir toujours pratiqué.

Les accueillants que ce soit de la famille les week-ends ou en vacances, ou de vacanciers payants (gîtes ruraux) ; nous constatons une demande en pratique de l’informatique.

Les membres d’association. Nombreuses et actives elles créent de véritables communautés humaines qui donnent un sentiment de vie autonome par rapport à la famille de sang.
Les bénévoles actifs responsables. 4 sur 5 des personnes qui se sont inscrites dans l’association RIGVI 71 ont des responsabilités dans des associations.  Le fait de l’implication de ceux qui pratiquent ou souhaitent pratiquer l’informatique, dans des associations a été confirmé par le retour  de notre enquête.

Les aidants amont et/ou aval : De nombreux aînés assument des responsabilité d’aide financière, et relationnelles fortes avec leurs enfants et petits enfants et avec leurs propres parents.  L’apprentissage de l'informatique pratique est  recherché  comme « une ouverture ».

Les souffrances physiques lourdes : L’informatique et Internet sont recherchés comme une chance de rester en contact avec le monde  mais aussi  comme une activité « physique et ludique ».

 Les isolés par handicap physique : souvent « cachés » eux-mêmes et leur famille, ils  pourraient être davantage repérés pour être mieux équipés et pouvoir s’exprimer et rencontrer d’autre personnes.

 
 
2.4.  Le  concept d’INTERGENERATION au CANADA

 Ist_Intergener_Aines_3-3.jpgTrès présent, il est appréhendé comme une relation de complémentarité et non implicitement comme une exigence  d’assistance des jeunes vers les anciens.
Ce contenu donné au concept est le résultat de la prise de conscience voici  40 ans de l’allongement de la durée de vie des canadiens, accompagné de leur un maintien en bonne santé physique et mentale.

[40e anniversaire du forum des citoyens aînés de Montréal – J.G. St-Gelais].
En 2005 Un rapport  a été présenté sur « Une pleine participation des aînés au développement du Québec afin de construire un Québec pour tous les âges ». L’Usage de l’informatique va de soi et il est demandé aux aînés d’apprendre aux enfants à être créatifs et acteurs avec l’informatique. . En 2008, : Un ministère des aînés au gouvernement Canadien  « force plus que faiblesse du pays ». 

                                                                                                    OoO

 

III. CONTRAINTES DE L’ACCES DES AINES AUX BENEFICES DU NUMERIQUE EN France ; RIGVI-71 .

 

3.1. L’existant en France en 2008

èUn flou persiste sur  l’âge de la vieillesse vue souvent comme un handicap ou une maladie :  
On perçoit chez les spécialistes [J. M. Caudron]  l’émergence d’une distinction entre « la vieillesse et « le grand âge ».

èUne méconnaissance du rôle social et économique des aînés dans les associations. Notons le travail très récent et peu connu des « syndicats de retraités ».
èLes plus de 55 ans ne se reconnaissent pas dans les noms qu’on leur donne.
 En France, ils sont en fait encore peu reconnus comme usagers de l’informatique  malgré des actions concrètes et malgré le résultats d'études [Etude Pleine-Vie Janvier 2008] ; perçus comme « trop vieux » pour ces nouvelles technologies : on s’efforce de simplifier les machines au maximum comme pour des jeunes enfants quitte à les priver de fonctionnalités importantes …

or des études ont montré que les aînés  avaient le même poids de difficultés que les plus jeunes … ni plus ni moins mais des difficultés différentes.  [G. Vallenduc].

è  Il existe un grand nombre d’actions peu connues mettant en relation « tous les âges » autour de l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication. Cf le colloque de LILLE 25/06/08 (Rencontres Ouvertes du Multimédia et de l’Internet Citoyen et Solidaire) auquel RIGVI71 a été invité. Elles sont régulièrement répertoriées sur le site de Accordage-intergénération.com. et de ANIS.

 

 

 

 
 3.2 . Difficulté de l’accès des aînés aux bénéfices du numérique en zones rurales.

  Ist_Contraint_2-3.jpgL’accès du haut débit partout  est le premier obstacle.

Dès 60 ans, les personnes pénalisées par l’image de vieux qu’on leur attribue,  hésitent à franchir le pas de l'informatique.

Leurs difficultés sont proches de celles des adolescents. (Ce point sera détaillé dans le rapport final) 

Pour les novices, quelque soit l’âge les nouvelles technologies sont une rupture culturelle qu’il est difficile de franchir seul, sans méthode et sans encouragement bienvei.

Une difficulté particulière est propre à la culture informatique :  la réalité ambivalente de la pratique informatique est un obstacle : …[Patrick Dieuside]. 

 

3.4. Mise en œuvre : Le Résean InterGénération Via Internet RIGVI 71

  RIGVI 71  est localisé dans  un village de 570 habitants en Saône et Loire), dans une salle mise à disposition par le conseil municipal du village, sur des ordinateurs offerts par INTERNETHON-AFNET.

Créée en février 08 l’association compte 40 adhérents actifs sur 43 inscrits de 63 ans de moyenne d’âge.

 è  Activité  principale : une formation de base à l’usage de l’informatique (bureautique et Internet) dans l’objectif de pouvoir joindre les petits enfants par messagerie et visio-conférence.
èActivités complémentaires : apprendre à créer des documents de convivialité, à gérer les photos numériques, fire sa comptabilité, écrire sur un blog et faire des démarches administratives par Internet. Les sociétaires viennent également pour d’être aidés à réaliser des travaux précis à la demande de leur familles 


èCaractéristiques de l’approche socio-pédagogique :

Au départ : une collaboration avec  les communautés humaines existantes inter-village. Puis des formations ont été organisées sur rendez-vous.       
La pédagogie de type Freynet vise à donner une autonomie manifeste dès la fin de la première leçon ; c’est une approche « par petits pas ».  L’objectif visé est défini et écrit, au début de chaque séance; Il inclut toujours l'acquisition de comportements et de savoirs.

La maîtrise progressive de l’outil par ces aînés modifie assez rapidement l’image qu’elles ont d’elles même et aux yeux de leurs enfants et petits enfants.  Le moteur qui donne toujours envie d’apprendre chez les aînés : LE DON (enfants, petits enfants, famille, voisins …)

 

 

CONCLUSION

L’idéal d’une Société de la connaissance entériné par les Nations Unies n’est pas devenu réalité pour tous malgré les projets gouvernementaux politiquement corrects. Les comparaisons internationales nous ont conduit à une vision coopérative et de complémentarité du concept de INTER-GENERATION.Nous avons parlé du concept d’Intergénération comme la mise en œuvre d’un communautarisme retrouvé, en distinguant l’intergénération verticale et l’intergénération horizontale.  L’usage des technologies de l’information et de la communication rendent possible ce retour au communautarisme à l’échelle nationale et mondiale.

Il apparaît que les aînés, dans les société industrielles se voient investis de responsabilités souvent lourdes qui permettent de leur donner le nom  de « génération pivot ». Cette génération pivot n’est pas homogène ni en soi ni en ce qui concerne les besoins  en utilistion de l’informatique en tant qu’acteurs. Nous avons proposé une typologie.

En zone rurale profonde, l’accès à Internet haut débit pose encore un problème.  Malgré cela les aînés s’organisent pour maîtriser progressivement cet outil qui les rend plus performants et qui revalorise leur image à leurs yeux et à ceux de leur communauté sociale et familiale.

 
Les résultats de cette recherche ont été présentés également au colloque ROUMICS de LILLE (25/06/08)

  Trois-mains_1.jpg

Retour en haut de la page : cliquer ici

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Félicitation pour la recherche, bravo pour la rédaction de cette article. j'espère qu'il sera lu par de nombreux internautes et qu'il permettra de prendre conscience de la nécessité d'internet pour tous A Ducreux
Répondre
S

Merci Annie


N
je suis d'accord avec le contenu de cet article
et je souhaite qu'il fasse mieux connaitre la nécessité d'internet pour nous les ainés de la campagne en France
Répondre
S

à nous tous, de petits pas audacieux en prise de risque courageux .... on fera peut-être bouger les choses ... amitié SOPHIE